domingo, 20 de septiembre de 2009

La SNCF va ouvrir le bras-fer du fret.

VidéoAudioDiaporamaProgrammes et podcasts ÉditorialTribuneChroniquesMaking-ofContre-JournalBlogsForumsTchatsLe journal Les unes Archives Ma bibliothèque Avantages Communauté Newsletter Concerts
Éditions régionales BordeauxLilleLyonMarseilleOrléansRennesStrasbourgToulouse Économie 19/09/2009 à 16h02
La SNCF va ouvrir le bras-fer du fret
Les syndicats reprochent à l'entreprise de vouloir démanteler son réseau de fret, sous couvert de réorganisation.







Après le plan gouvernemental en faveur du fret, la SNCF dévoilera, en début de semaine, le plan de réorganisation de son activité de transports de marchandises, en pleine déroute. Au risque de déclencher une épreuve de force avec les syndicats.

Le gouvernement a tenté de déminer par avance le terrain, en s'engageant mercredi à consacrer, d'ici 2020, plus de 7 milliards d'euros au développement des infrastructures d'autoroutes ferroviaires ou de TGV marchandises, dans le but de favoriser le rail, moins polluant que les camions et la route, dans le droit fil du Grenelle de l'Environnement.

L'entreprise espère que ce soutien public désamorcera une partie des critiques l'accusant depuis des mois de vouloir démanteler son réseau de fret, sous couvert de réorganisation. Le syndicat Sud Rail, notamment, considère l'annonce gouvernementale de mercredi dernier comme un «vaste plan de communication, masquant les camions supplémentaires que va mettre sur la route la SNCF en délaissant les chargements des petites entreprises».

Réduire de moitié l'activité «wagons isolés»
La réorganisation prévoit en effet de réduire d'environ 50% l'activité «wagons isolés» de la SNCF. Cette activité de transport sur mesure pour des quantités limitées, qui concurrence directement les camions, ne représente que 6% du chiffre d'affaires du groupe, mais 65% de ses pertes.

Le patron de la branche transport et logistique, Pierre Blayau, a tenté de rassurer samedi en indiquant au Figaro que la SNCF ne comptait pas «arrêter cette activité de façon brutale» mais la «transformer».

Une manifestation est prévue, mardi, devant le siège de la SNCF pendant un comité central d'entreprise (CCE). La veille, doit se tenir une table-ronde à la SNCF en présence des syndicats et d'un représentant du gouvernement, à la demande de la CGT.

Ce n'est que le début du processus de réorganisation et c'est lors d'un CCE ultérieur que les syndicats rendront un avis. Pierre Blayau veut toutefois aller vite. Vendredi dernier, lors d'un comité restreint du CA, il a, selon plusieurs sources syndicales, annoncé pour 2010 la création de quatre «entités autonomes»: transport combiné et autoroutes ferroviaires pour la première, produits agricoles pour la deuxième, charbon et acier pour la troisième, et enfin hydrocarbures, automobile et chimie.

Tentation de «privatisation totale du fret»
Mise sur pied d’«entités spécialisées», admet Blayau, qui réfute, dans Le Figaro, toute idée de «privatisation». Signe toutefois, pour Sud-Rail, d’une volonté de «privatisation totale du fret SNCF», via la création de ce que le syndicat nomme des «filiales». La CGT pronostique que, «d'ici quelques années, on ne parlera plus de fret SNCF».

La formule proposée par Blayau, qui semble reprendre une précédente tentative, avortée en novembre dernier, de réforme des conditions de travail dans le fret, est qualifiée de «dumping social» par les syndicats, qui ont menacé, à plusieurs reprises, d'une nouvelle grève. Ils chiffrent entre 5 et 6.000 le nombre d'emplois voués à disparaître du fait de la réduction de l'activité «wagons isolés» même si la direction promet qu'il n'y aura aucun licenciement, mais des reclassements.

Selon la CGT, Blayau tablerait sur une réduction de 3,5 à 4 milliards de tonnes-kilomètres de wagon isolé dès 2010. La SNCF entend laisser, en partie, ce marché aux futurs opérateurs ferroviaires de proximité, détenus par le privé ou des collectivités locales.

(Source AFP)
Réagir A lire aussi
Le fret à grands frais
Transports . Jean-Louis Borloo a promis hier une enveloppe de 7 milliards pour soutenir le rail.


Gérez les files d'attente
Fabricant de solutions d'accueil, Découvrez ESII !
www.esii.com
Désir d'écrire ?
Découvrez votre plaisir d'écrire C'est le samedi dimanche et stages
www.textes.net
Compare car rent Lyon
Compare rental cars in Lyon All inclusive car rent deals!
CompareCarRent.com
Vos commentaires
6 commentaires affichés.
tillulenspiegel (1371)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | ProfilSNCF;Scandale National Catastrophe Française
Le TGV est l'arbre qui cache la foret. La SNCF n'est pas gérée comme une entreprise mais en fonction de considérations politiques d'ou la faillite du système. Dire qu'une partie de ses salariès sont irreponsables est encore loin de la vérité. Comment…
Dimanche 20 septembre à 20h21mulot (1547)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | ProfilLe bras-fer du fret
C'est quoi un bras-fer ? Blayau, ancien de Moulinex, qui fait des moulinets avec ses petits bras ?
Dimanche 20 septembre à 20h12jellyrollmorton (179)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | ProfilAdmirable
Il est admirable qu'au USA les Cie ferroviaires qui sont des Cies à l'ancienne c'est à dire propriétaires des infractrures, gagnent pas mal de pognon. Il est vrai qu'elle refusent quasiment systématiquement les transport de voyageurs....Du fret,rien que du fret. Tout…
Dimanche 20 septembre à 19h22Tous les commentaires
À la une de libération.fr
Société
Entre affrontement politique et machination: le procès Clearstream
DécryptageUn ancien Premier ministre sur le banc des prévenus, le président de la République parmi les parties civiles, des personnalités politiques et figures du renseignement appelées à témoigner: le procès de cette rocambolesque saga débute lundi à Paris.

126 réactions
CHRONOLOGIE Les grandes étapes de l'affaire
DOSSIER Clearstream, un procès au sommet
Économie
Barroso: «limiter les bonus » avec ou sans les Américains

Les Européens mettent la pression sur les Américains, pour obtenir des règles mondiales strictes afin de limiter les bonus bancaires, lors du sommet du G20 à Pittsburgh, la semaine prochaine.

86 réactions
L'ACTU Six pistes pour limiter les bonus
L'ACTU L’Europe en rang d’Union avant le G 20
Politiques
Déremboursement des médicaments: Bachelot tente de rassurer

La ministre de la Santé a promis que les médicaments à «l'utilité médicale démontrée» ne seront pas concernés mais demandera «des efforts» aux assurés pour limiter le déficit de la Sécurité sociale.

43 réactions
Société
Retraite des mères de famille: le gouvernement maintient le dispositif
120 réactions
INTERVIEW Réforme des retraites des mères : «Ce débat est immoral»
L'ACTU Accrochages dans la majorité sur la politique familiale
Économie
La Poste: grève illimitée lundi dans les bureaux parisiens
La CGT, SUD, la CFTC et FO dénoncent la suppression de 140 postes aux guichets de la capitale. Le lendemain mardi, une journée d'action nationale est prévue contre le changement de statut de l'entreprise en société anonyme.

227 réactions
Musique
Présidentielle en Afghanistan: les doutes d’Obama

Le Président a reconnu que la consultation «ne s'est pas déroulée aussi bien» qu'il l'espérait. Il se prêtait, ce dimanche, à une offensive médiatique en apparaissant dans les émissions de cinq chaînes pour défendre son projet très controversé de réforme de santé.

18 réactions
Monde
Le forum de Lyon en direct

1989-2009: 20 ans après la chute du Mur! Trois jours de débats, d'expression et d'échanges organisés par «Libération» et racontés par les étudiants de l'IEP de Lyon et de l'école de journalisme de Grenoble...
Libé Lyon
Le Forum à l'heure du bilan
Quelques 12.000 personnes présentes, selon l'accueil, et 19.000 places distribuée : la foule était au rendez-vous lors de ce Forum de «Libération»…

DOSSIER Forum de Lyon
sur le sujet
Le fret à grands frais
fuente:liberation.fr