domingo, 25 de octubre de 2009

Plus de 180 pays ont participé à la Journée mondiale pour le climat

Plus de 180 pays ont participé à la Journée mondiale pour le climat
Des milliers de manifestants ont déployé des banderoles avec le nombre "350", allusion à la concentration de CO2 dans l'atmosphère: 350 parties par million (ppm), un chiffre à ne pas dépasser pour éviter un réchauffement climatique ingérable.

22 réactions


Manifestation à Istanbul pour mobiliser l'opinion publique mondiale sur le problème du réchauffement climatique, le 24 octobre 2009. (© AFP Mustafa Ozer)







Des milliers de manifestants se sont réunis de Sydney à New York en passant par Paris, Londres, Berlin ou Madrid, pour mobiliser l'opinion publique mondiale sur le problème du réchauffement climatique, cinq semaines avant la conférence de Copenhague.

"Plus de 180 pays ont participé à cet événement, cette journée a reçu un accueil enthousiaste tout autour de la planète", a déclaré samedi, depuis une estrade à Times Square (centre de Manhattan) un orateur du mouvement 350.org, organisateur de la manifestation.

Le coup d'envoi de cette Journée mondiale pour le Climat a été donné à Sydney où plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés au port et sur la plage de Bondi.

Ils ont déployé des banderoles avec le nombre "350", allusion à la concentration de CO2 dans l'atmosphère: 350 parties par million (ppm), un chiffre à ne pas dépasser pour éviter un réchauffement climatique ingérable, disent certains scientifiques.

Des protestataires ont formé sur les marches de l'Opéra de Sydney le même nombre 350 avec leurs corps, tandis que les cloches de la cathédrale ont retenti 350 fois.

A Londres plus de 600 personnes se sont rassemblées aux abords de la Tamise pour former le chiffre 5. Une photo aérienne de ce rassemblement sera ajoutée aux autres rassemblements qui ont formé ailleurs dans le monde les chiffres '3" et "O" afin d'écrire le nombre 350, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'organisation "Campaign against Climate change".

A New York, une centaine de militants se sont rassemblés sous une pluie fine en brandissant des pancartes plastifiées sur lesquelles était inscrit le chiffre 350. Certains portaient des scaphandres "de survie", plusieurs écrans géants transmettaient des images du monde entier.

A Paris, les manifestants -- deux cents personnes-- ont choisi un autre symbole: ils ont fait sonner leurs téléphones portables et de gros réveils à 12H18 précises, pour faire référence au jour de clôture de la conférence sur le climat prévue à Copenhague du 7 au 18 décembre.

Les manifestants ont voulu ainsi "réveiller" les politiques, le président Nicolas Sarkozy en tête, afin qu'ils se préparent à cette conférence qui sera précédée d'un sommet européen les 29 et 30 octobre. "Nicolas, réveille-toi", pouvait-on lire sur une banderole.

La conférence de Copenhague, considérée comme cruciale, est destinée à établir un nouveau traité international sur le climat pour remplacer le Protocole de Kyoto qui expire en 2012.

Le Premier ministre danois Lars Loekke Rasmussen a déjà prévenu que les discussions sur le climat n'allaient pas assez vite pour qu'un accord international puisse être conclu à Copenhague.

A Stockholm, une trentaine de manifestants se sont rassemblés dans le centre-ville sous une banderole exigeant "des discussions sur le climat tout de suite".

A Berlin, 350 manifestants, portant des masques à l'effigie de la chancelière allemande Angela Merkel, se sont réunis devant la Porte de Brandebourg, dans le centre de la capitale. "Le temps du +peut-être ben qu'oui, peut-être ben qu'non+ est passé", affirmait une banderole.

Dans la ville serbe de Novi Sad, 350 personnes ont également écrit le chiffre 350 de leurs silhouettes. A Prague, une trentaine de militants écologiques ont distribué 350 ballons noirs avec l'inscription "CO2" sur la place de la vieille ville.

Des militants pour la défense de l'environnement ont manifesté à Istanbul sur un bateau, déployant une banderole proclamant : "Le Soleil, le vent, maintenant". Ils avaient placé leur embarcation sous le principal pont qui enjambe le Bosphore et relie l'Europe à l'Asie. "Emplois, climat, justice", réclamait une autre banderole.

Sur la Puerta del Sol, au centre de Madrid, des membres de la Plateforme contre le changement climatique, composée d'organisations sociales, écologistes et syndicales, ont mis en scène une parodie intitulée les "conséquences catastrophiques du changement climatique sur la planète".

(Source AFP)
Réagir
Gérez les files d'attente
Modernisez l'accueil de vos clients Découvrez les solutions ESII !
www.esii.com
Les Toxines vous Tuent
Enlevez les résidus de votre corps. Eliminez la maladie de votre corps!
ayurtox.com
Briquetting Presses.
C.F.Nielsen Denmark. The leading manufacturer of Briquetting Presses
www.cfnielsen.com
Vos commentaires
22 commentaires affichés.
sevoth (247)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | Profil...
Et plus de 180 pays en prendront pas les mesures nécessaires pour sauvegarder l'environnement.
Dimanche 25 octobre à 16h40grizzly09 (1093)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | Profille cirque barnum...
... est dans la rue... ferait mieux de manifester pour mettre les oligarches qui dirent les ficelles de toutes ces foutaises au rencart et redonner a l'humanite ses vraies valeurs, pas celles des vampires pompant la planete de ses resources humaines et naturelles a renfort d'ultra liberalisme…
Dimanche 25 octobre à 15h33grave (104)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | Profilc'est pas grave
quelques militants manifestent un peu partout pour un danger imaginaire utilisé pour manipuler les foules par la peur. C'est attendrissant. le plus grand canular de tous les temps
Dimanche 25 octobre à 13h48izarn (383)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | ProfilCe n'est pas le CO2 le coupable mais le capitalisme
Ni l'humanité, ni les peuples, mais le capitalisme. Tiens ces idiots me roter et peter plein de CO2. Ha ça fait du bien! Le saloperies du capitalisme: -Nucléaire -Chimie et agriculture intensive -OGM -Pauvreté qui détruit les foréts -Mondialisation qui…
Dimanche 25 octobre à 13h23chem (1046)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | ProfilGérons, gérons, c'est le Plaisir des Dieux !
Le réchauffement va peut-être devenir ingérable, oui. Mais ses conséquences seront-elles ingérables ? Pas forcément. On a déjà assisté à des ouragans géants, des éruptions volcaniques phénoménales, des…
Dimanche 25 octobre à 13h11angelique65 (8)
Inscrit Libé +Suivre cet internaute | Profilavenir
Avec la majorité d'égoïstes qui vivent sur terre , la planète est déjà foutu, c'est pour cela que je ne risque pas de faire des enfants pour leur donner un avenir ou les ressources naturelles seront de plus en plus chères et réservés aux…
Dimanche 25 octobre à 12h34Tous les commentaires
À la une de libération.fr
Politiques
Copé n'aime pas beaucoup le grand emprunt de Sarkozy

Le patron des députés UMP se dit inquiet de l'envolée de la dette publique.

8 réactions
POUR MEMOIRE La dette publique fait fondre le grand emprunt
POUR MEMOIRE Le budget 2010 va creuser un peu plus un déficit record
Politiques
Le MoDem part seul aux régionales

Le parti s'est prononcé à l'unanimité en faveur de la présentation de listes autonomes au premier tour.

10 réactions
DOSSIER Mars 2010, les élections régionales
Société
Suicide d'une salariée d'une usine Thalès
ACTUALISÉLe syndicat CFTC, majoritaire chez Thalès Châteaubourg, près de Rennes, établit un lien direct entre le décès de la salariée et les conditions de travail dans l'entreprise. La direction annonce la mise en place d'une cellule d'écoute.

87 réactions
L'ACTU Un salarié de Peugeot se suicide sur son lieu de travail
Sports
Le match OM-PSG reporté pour cause de grippe A
Il devait avoir lieu ce soir à Marseille en clôture de la 10e journée de Ligue 1 mais plusieurs joueurs parisiens sont touchés par le virus A(H1N1).

26 réactions
L'ACTU Le match OM-PSG aura-t-il lieu dimanche?
DOSSIER Une saison de football
Sports
Sixième titre de champion du monde pour Sébastien Loeb

Le pilote français devance le Finlandais Mikko Hirvonen au rallye de Grande-Bretagne.

13 réactions .source:liberation.fr